Tour du monde et voyages

Je suis passionné de voyages et j’ai effectué un Tour du monde en 2 phases : Asie du Sud Est (dont l’Inde et Océanie) et Amérique du sud. Vous pouvez en voir le détail plus bas. Ces nombreux voyages m’ont notamment permis une découverte des marchés étrangers et d’une autre approche de l’urbanisme, avec de nombreuses bonnes idées (par exemple l’aménagement des délaissés routiers en Australie) y compris avec des moyens financiers limités.

Si vous souhaitez avoir un aperçu en vidéo de mes voyages (3min), cliquez sur l’image! Vous avez aussi les galeries photo accessibles par thèmes.

Golden temple armristar 16 sept 2008 033

Urbanisme vue d’ailleurs, quelques bonnes idées à reprendre:

(Pour lire ce diaporama, il faut utiliser Picasa web albums en cliquant sur l’image).
IMG_6106
L’urbanisme étonnant et disparate de Brisbane en Australie, en octobre 2008.

Rencontres, expériences humaines et paysages.

(Pour lire ce diaporama, il faut utiliser Picasa web albums en cliquant sur l’image).

Picture 018

Bénarès en Inde, connue sous le nom de Varanasi, septembre 2008.

Mon parcours de voyageur, pourquoi et comment?

Lors d’un stage pour l’IUT en Commerce International en 2000, j’ai vécu (et travaillé) pour Kodak à Toronto au Canada, et j’ai ensuite visité le Québec (dont je suis originaire).  Cette première expérience m’a donné de bonnes bases en Anglais. Ensuite j’ai vécu 6 mois à San Sébastien en Espagne en 2004, pour un stage Erasmus (programme Léonardo pour la société Pernod Ricard division vins DOC Espagnols), afin de pratiquer l’espagnol.

A partir de ce moment là, j’ai commencé à voyager régulièrement lors de mes congés ou WE, ceci afin de découvrir de nouvelles cultures et cela m’a donné aussi un autre regard sur la France et notre mode de vie.

Ma plus longue expérience à l’étranger a été (à ce jour) les 2 ans où j’ai travaillé à Dublin en Irlande (CDD à Symantec puis Google, sièges Européens de 2006 à 2008). J’ai baigné dans des équipes multiculturelles ( 48 nationalités à Google), travaillé par vidéo conférence par exemple avec l’Inde ou l’Australie, ce qui m’a familiarisé avec les divers accents. Notez que travailler et vivre dans un autre pays est très formateur, il faut apprendre tout le système administratif (heureusement plus simple qu’en France), juridique et les codes culturels professionnels… Je suis revenu sur Dublin depuis 2014 ayant eu une opportunité à Airbnb de lier cette passion des voyages à ma formation professionnelle. Depuis je me suis marié et j’ai eu une fille en 2017. Ma femme française aime aussi les voyages, nous continuons à explorer l’Europe et espérons aller au-delà, notre fille nous accompagnant.

WE Connemara Laetitia 11 sept 2015 072 photos Laetitia Connemara burren 11 aout 177
Mais surtout, la culture irlandaise (et anglo-saxonne), a une tradition d’ouverture et de mobilité, notamment avec l' »Overseas Experience ». Ce rituel est un peu le passage vers l’âge adulte et contrairement à la France, une expérience internationale de type routard (« Backpacking ») est vue comme un signe d’ouverture. Par exemple après un voyage en Inde, pour une entreprise occidentale, il est plus facile de comprendre la relativité du temps et l’importance d’établir un contact avant toute négociation. Enfin en Irlande, l’herbe est réellement plus verte qu’ailleurs!

Je voyage souvent en routard avec seulement un guide (Loneley Planet, Routard) afin de garder une certaine liberté et saisir les opportunités de contact avec les locaux et découvrir de ce fait des destinations imprévues et souvent inconnues. Un voyage de plusieurs mois et de ce type est très formateur, demande beaucoup d’organisation (vaccins, planning des saisons par exemple pour éviter la mousson en Inde,…). Finalement un sac à dos de 15 litres suffit largement pour plusieurs mois dans la mesure où l’on trouve un toit pour dormir et de quoi se nourrir, le genre de questions de base pourtant que l’on ne se poserait pas en France. Le fait de parler couramment Anglais et Espagnol et mes bases en Latin m’ont été précieuses pour communiquer et j’ai toujours pu me faire comprendre. Physiquement aussi j’ai pu randonner (Machu Picchu, Torres del Paine, plonger, sauter en parachute (en Nouvelle Zélande), escalader un glacier, des expériences exceptionnelles.

Après plusieurs galons d’essai en Europe de l’est (Prague), en Italie (15 jours en voyage itinérant en voiture) et 3 semaines en routard au Mexique, je suis parti seul réaliser mon rêve de tour du monde. Pour des raisons pratiques (CDD prévu à Bordeaux en 2009) et financières, j’ai fragmenté ce voyage en deux temps.

De Septembre 2008 à Février 2009: Tour du monde en Asie et Océanie : Inde, Australie, Nouvelle Zélande, Asie du Sud Est: Thaïlande (dont une courte Escale en Birmanie/Myanmar), Laos, Vietnam, Malaisie, Singapour.

Je souhaite plus tard visiter la Chine, la Mongolie via le transsibérien pour ensuite rejoindre le Japon.

De Janvier à Mai 2010: Tour du monde en Amérique du Sud: par la suite après deux CDD à la Communauté Urbaine de Bordeaux, j’ai pu continuer la deuxième partie de mon voyage en Amérique du Sud. Le continent étant immense, je me suis surtout concentré sur la partie sud et certains pays en raison de leur patrimoine culturel et de leurs paysages: Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Uruguay, Brésil.

J’ai également visité à d’autres occasions l’Europe de Centrale et de l’Est: Pologne Bulgarie, Roumanie, République Tchèque, Allemagne (Berlin). Souvent pour visiter des amis locaux rencontrés à Dublin. Certains pays ont été un choc, notamment de voir la différence d’évolution lors de la guerre froide, mais beaucoup gardent un patrimoine architectural riche du fait de leur passé (lorsque la guerre ne l’a pas réduit à néant comme sur Berlin). Ce qui est intéressant aussi est de voir l’adaptation de l’urbanisme et son audace pour relancer des villes sinistrées et redevenues particulièrement dynamiques.

En Europe Occidentale, je voyage régulièrement (notamment par les vols Low Cost): Italie, Belgique, Écosse, Irlande du Nord, Angleterre, Espagne, République d’Irlande, Suisse

Pour l’instant, de l’Afrique je connais la Tunisie, Maroc (j’ai été à deux mariages traditionnels d’amis sur Rabat et Casablanca, loin des complexes hôteliers), Ile Maurice (chez des amis mauriciens lors d’un mariage). Mais lors de mon passage au Brésil j’ai été fasciné par la culture issue d’Afrique (Angola entre autres) et je souhaite m’y rendre prochainement.

Le monde est passionnant et vaste et il y aura toujours de nombreuses rencontres à faire, des pays à découvrir voire redécouvrir, car certains comme l’Inde ou le Brésil sont en plein boom économique et changent très rapidement d’une année sur l’autre.

 

Laisser un commentaire