Grands Equipements

De nombreux équipements majeurs sont en projet sur Bordeaux, le site de la Mairie de Bordeaux les recense, toutefois nous allons élargir cette liste à l’agglomération et donner de nouveaux éléments, en plus des fiches techniques sur le site de la Mairie de Bordeaux.

Nombre d’équipements décrits sont désormais en service: pont Chaban Delmas, Stade de Foot pour l’Euro 2016. L’Arena a été abandonné mais remplacé par un projet de Zénith, enfin de nouveaux projets se profilent: Musée de la Mer, Méca (FRAC Aquitaine)… La Cité du Vin (en photo) sera ouverte en 2016, la pose du toit en verre et aluminium est en cours.

Les dernières nouvelles sont dans la section du blog Grands Equipements.

La Cité du Vin

Bordeaux aura enfin son futur phare oeno-touristique attendu depuis des années, idéalement placé sur les quais de la Garonne près des Bassins à Flots. Le chantier en est à la pose du toit en verre/aluminium de ce bâtiment emblématique qui ouvrira en juin 2016.

Cit-du-Vin-srie-1371

Le Musée de la Mer et de la Marine

Le musée de la Mer et de la Marine est un projet aux Bassins à Flots privé mené par le promoteur Norbert Fradin. Le chantier est attendu en 2016.

363419musedebordeauxmer

La Méca (Maison de l’Économie Créative et de la Culture en Aquitaine).

Dessinée par les célèbres architectes de BIG (Barke Ingels), la Méca si tout va bien ouvrira ses portes entre 2018/2019 sur le quai de Paludate.

Meca version2

La Cité Municipale.

La Cité Municipale, de Paul Andreu/Richez Associés a fait beaucoup parler de lui, son avantage, regrouper, les services municipaux éparpillés en ville, le souci, il a créé un rempart face à Mériadeck après la destruction d’une tour en croix typique du quartier, la Croix du Mail. Surtout, bien que le projet (ouvert depuis 2014) était prometteur, les finitions bâclées ont gâché le résultat final).

Mériadeck 18 juin 2014 032

La Grand Stade de Bordeaux Lac (Matmut Atlantique)

Le Stade de Bordeaux Lac (Matmut Atlantique), dessiné par Herzog et de Meuron a été ouvert en mai 2015, après un chantier très rapide (2 ans) et dans les budgets. C’est un tour de force de prendre si vite une décision et de réussir à mener à bien un tel projet sur Bordeaux (grâce au PPP). Hormis quelques couacs lors des premiers matches (embouteillages aux abords et barrières de sécurité mal réglées), le stade est très réussi, beau, fonctionnel et opérationnel pour l’Euro 2016. L’ancien stade Chaban Delmas va loger l’équipe de Rugby et sera rénové aussi associé à un programme de logements.

vacances aout 2015 Laetitia et 40 ans Nico 174

Le Zénith de Bordeaux qui va remplacer le projet Grand Aréna de Floirac.

salle1   la-future-grande-salle-de-spectacle_1523778_800x400

Article sur le projet de Zénith de Bordeaux (dessiné par Rudy Riccioti), l’Arena a été annulée car faute d’investisseurs pour financer les commerces associés au projet. Le terrain du projet reste le même dans le bas Floirac, on voit ci-dessous la maquette du projet initial.

Cette salle multifonction de 15000 places est prévue en bord de Garonne sur le commune de Floirac, près de la ZAC des Quais et au débouché du futur pont Jean Jacques Bosc qui reliera les 2 rives vers 2017. Le site Internet du projet le présente en détail. Bordeaux a vu une grande vague d’équipements sportifs et culturels se construire depuis les années 1960. Cependant, malgré la présence du Grand Théâtre et d’un orchestre prestigieux et d’un bassin de population important, la ville est assez en retard pour les infrastructures culturelle, et étonnamment, il n’y avait pas de grande salle de spectacles musicaux ou sportifs du type Zénith comme certaines communes plus petites. Jacques Chaban Delmas avait construit une patinoire en 1982 à Mériadeck qui sert de salle de concert de 5000 places environ, mais l’acoustique est médiocre et son double emploi peu commode.

Le site de la future salle dessinée par Lanoire et Courrian en forme d’anneau de Möbius est proche des anciennes arènes de Floirac disparues dans les années 2000. En plus de la salle une zone commerciale écologique dans sa conception de 30000 m2 dédiée à l’équipement de la maison, aux loisirs et aux sports est prévue. Le chantier devrait démarrer fin 2011 après quelques retards dus aux classiques recours et à la crise économique, notamment la faillite en France de Planet Saturn, qui devait être l’une des locomotives du complexe. Ce projet est une bonne nouvelle car enfin de grandes affiches pourront passer sur Bordeaux et les deux rives seront mieux reliées par cet équipement, surtout Bordeaux retrouve son axe de transition historique majeur, la Garonne. Le modèle économique fondé sur le privé, qui nécessite une surface commerciale supplémentaire dans une agglomération bien équipée pour rentabiliser la salle. Si tout va bien, la salle sera ouverte en 2013, et elle va contribuer au succès du projet Euratlantique Garonne Eiffel en rive droite.

Une plaquette est disponible sur le projet.

Le pont levant Chaban Delmas.

La rubrique des infrastructures présente dans les grandes lignes les ponts de Bordeaux et le contexte du projet, mais cet ouvrage étant exceptionnel de part son ampleur et les techniques employées sur le chantier, nous avons décidé de lui consacrer plus de précisions. Le chantier est terminé et le pont ouvert depuis 2013, cependant, pour en savoir plus sur sa conception, voici des informations supplémentaires…

Dessiné par Lavigne et Chéron pour le compte de GTM Vinci, le chantier a démarré en 2009 pour une livraison prévue fin 2012 au plus tard. Le projet date déjà de quelques années mais face à l’acharnement d’opposants aux projet, il a connu certaines modifications et un surcout d’environ 30 M€, ce qui est regrettable car la circulation d’une rive à l’autre en amont du pont de Pierre de Bordeaux (réduit à 2×1 voie depuis la mise en service du tram en 2003) est un véritable calvaire. Le projet lauréat est un pont de gabarit routier, très large (2×2 voies de voitures, 2×1 voie de Transports en Commun, à priori un bus puis un tramway et une piste Piéton cyclable bi-directionnelle sécurisée. L’intérêt majeur de ce pont est avec le projet de pont Jean Jacques Bosc en amont de boucler les boulevards de Bordeaux en voiture et transports en commun et de mieux relier les rives au même niveau (le pont d’Aquitaine, autoroutier,  relie la rive droite des coteaux à la rive gauche 60m plus bas).

Le pont Bacalan Bastide est un pont levant pour laisser passer les bateaux de croisière et voiliers (le tablier est dans tous les cas assez haut pour laisser passer les petites embarcations et les barges). Il est en service depuis mars 2013.

Maquette Influence BAF 26 nov 2013 104

Lors du chantier, pour gagner du temps et limiter l’impact environnemental de sa construction, les éléments du futur plus haut pont lavent d’Europe a été préfabriqué en parallèle et amené par la mer puis la Garonne. A Bassens, le port de Bordeaux, les embases ovales de 36m de long et 18m de hauteur en forme de « Fort Boyard », ont été préfabriquées dans une forme de radoub (cale sèche) ainsi que les 4 ilots ronds de protection (en cas de collision avec des bateaux). Six mois après, les pièces ont été amenées grâce à la poussée d’Archimède par flottaison en juin 2010 en rive droite puis en mars 2011 (une grève des dockers a retardé le chantier de 3 mois) en rive gauche. En parallèle, les culées et les piles fixes en rive droite et rive gauche ont été réalisées grâce à une estacade provisoire parallèle au futur pont.

Une fois sur place et ajustées au millimètre près, les embases et les ilots ont été fixées par des pieux au fond de la Garonne. En mai 2011 une phase spectaculaire a démarré avec l’édification des pylônes qui culmineront à 77m de haut et logeront plus tard les câbles de la travée mobile ainsi que les moteurs de levage. Ceux de la rive droite devraient être terminés pour septembre 2011 et démarreront alors ceux de la rive gauche.

En parallèle, depuis janvier 2011, l’entreprise italienne Cimloai a fabriqué les travées fixes près de Venise, puis la société Sarens a transporté les morceaux de la rive droite par Barge à cheval sur les mois de juillet août 2011 pour arriver Quai de Brazza en rive droite mi août 2011, la mise en place des tabliers a eu lieu vers le 15 août, au centimètre près. Par la suite il faut souder les deux morceaux entre eux.  Le site Bordeaux vue du ciel nous a également fourni de très belles vues aériennes de l’avancée des travaux du pont.

La travée fixe composée de 2 éléments dont les caractéristiques techniques sont décrites sur le site de la Cub, est actuellement en fabrication en Italie pour la rive gauche. Elle devrait arriver fin décembre 2011, début janvier 2012. Une fois en place, le revêtement et les aménagements se feront sur le squelette du pont. Courant 2012, la travée levante de 110m de portée a été amenée presque finalisée et mise en place, parallèlement aux finitions des accès routiers et piétons au pont rue Lucien Faure (qui sera elle aussi à terme requalifiée).

Au débouché du pont en rive gauche, les aménagements d’un carrefour à feux tricolores permettra soit d’aller dans le quartier Bacalan (via les ponts des écluses des Bassins à Flots), soit vers les quais du centre ville (trajet possible en tram B) et vers Bordeaux Nord et les boulevards via une rue Lucien Faure actuellement sinistre requalifiée avec deux voies routières et une voie de transports en commun au centre à priori. Ces quartiers vont connaître une forte urbanisation notamment avec le PAE de Nicolas Michelin aux Bassins à flots et le quartier de la Barge du Lac tout comme en rive droite avec l’agence KCAP qui travaille sur le projet quai de Brazza. Mais en rive droite un carrefour en T provisoire permettra de longer le quai de Brazza vers Lormont ou la Bastide. A terme un axe central pour gagner l’avenue Thiers notamment et le boulevard Joliot Curie, équivalents aux boulevards en rive gauche prend du retard. Cet axe doit intégrer aussi un transport en commun qui utilisera les friches ferroviaires de la rive droite vers Floirac. Initialement le transport central du pont est censé être un tramway voire un tram train, mais actuellement la Cub semble pencher pour un BHNS (bus en site propre), faute de moyens, ce qui est regrettable car un tram ou un train a une capacité de transport bien supérieure au bus et cela permettrait enfin de créer une ceinture de transports autour de Bordeaux, les infrastructures étant réalisées à 80%.

Dans tous les cas, ce pont est un signal très fort de l’union des deux rives en aval du pont de Pierre et un formidable levier de rééquilibrage de l’agglomération autour de la Garonne. Il sera en plus possible de visiter l’un des pylônes avec la vue future sur de grands équipements comme le Centre Culturel du Vin ou encore le musée de la Marine.

Le pont Jean Jacques Bosc.

La Cub a pris une délibération mi 2011 en faveur d’un nouveau pont fixe au sud du pont TGV au débouché du Boulevard Jean Jacques Bosc vers Floirac (et l’Arena).

Cet ouvrage estimé à 120M€ est prévu pour 2017 avec 2×2 voies routières, 2×1 voie de transports en commun et deux pistes cyclistes/piétons sur chaque côté. Les caractéristiques du concours lancé sont disponibles sur ce document. Le pont devra être urbain et avec un design esthétique, contrairement au pont Saint Jean ou François Mitterrand. Son raccord se fera par carrefour ) feux probablement. Enfin il bouclera les transports en commun en site propre, espérons un tram ou un tram train entre les deux rives ainsi que la ceinture des boulevards. Le projet OMA retenu verra son chantier lancé fin 2016 pour environ 2 ans.

img_id_13769

Les Cascades de Garonne sur Lormont.

Ce projet de centre Thermo Ludique veut profiter d’une source thermale naturelle à 38°C pour revaloriser le site d’une ancienne carrière du bas Lormont en complexe hôtelier et thermoludique. Un écoquartier est également envisagé sur ce secteur. L’architecte JM Ruols est en charge du projet qui devrait ouvrir à horizon 2013. Nous n’avons pas de nouvelles de ce projet qui semble suspendu en 2015

ATE_0906233984.jpg

Le Rocher de Palmer de Cenon.

Cette salle de concerts de musiques du monde est ouverte depuis septembre 2010 en haut des coteaux de Cenon, près du tramway et accolée au château de Palmer de Cenon.  L’architecte Suisse Bernard Tschumi a créé ce complexe culturel très réussi côté design qui vise aussi à relancer un ancien quartier difficile de Cenon. Deux salles de spectacles (1 200 et 650 places), un salon de musique (200 places), un atelier (20 places), un centre de ressources, un bar et un restaurant (brasserie Ze Rock) composent cet équipement d’agglomération qui est aussi un symbole fort de l’interconnexion des équipements au delà du niveau communal.

DSC04185

Le site de la salle est consultable ainsi que le blog de la programmation.

 

Une réponse à Grands Equipements

  1. nirinileb9 dit :

    Donc les voies sur berges ne snreot pas uniquement destine9es aux pie9tons ? Pas de museification de Paris ? C’est mieux que ce qu’on pre9disait…Ce projet me plaeet. c0 la manie8re des quais BNF un peu.

Laisser un commentaire